MIBA| Société Minière de Bakwanga
Liens utiles
| Ministère des Mines | |||||||||||||||SAESSCAM |||||||||||||||CEEC |||||||||||||||CTCPM |||||||||||||||
  Messagerie |
 
Programme de relance

L’état général de la Société est très préoccupant et caractérisé par une baisse de la capacité de production de diamant qui est tombé au plus bas niveau depuis sa création et son endettement a atteint des chiffres records.

Cette situation est due en général aux difficultés économiques et aux différents événements intervenus dans le pays depuis 1990 qui ont conduit à la détérioration du tissu économique et industriel et à la faillite de plusieurs entreprises.

Pendant cette période, la MIBA a été contrainte à des sacrifices importants qui ont entamé sa trésorerie et qui l’ont conduite à reporter la réalisation de ses investissements essentiels pour la maintenance et le renouvellement de son outil de production.

Pour sortir de cette impasse, de nouveaux dirigeants ont été nommés à la Direction de la MIBA en novembre 2010, avec objectif la reprise des activités de la MIBA à l’arrêt depuis le 18 novembre 2008.

C’est dans ce cadre qu’un programme dit de survie a été mis en place en vue de réhabiliter particulièrement les unités de traitement des gisements détritiques qui fournissent 70 % de la production.

Pour réaliser ce programme de survie, la MIBA a absolument besoin des capitaux frais ; les besoins exprimés dans les premiers temps se chiffrent à 20.000.000 USD (vingt millions de dollars américains) destinés à réhabiliter les unités de traitement détritiques, à acquérir des engins miniers et des moyens de transport ainsi qu’à acheter des pièces de rechange de première nécessité.

A cet égard, la MIBA a sollicité et obtenu le concours et le soutien de l’Etat Congolais qui a accepté de lui concéder la première tranche de 10.000.000 USD (dix millions de dollars américains) pour la réalisation dudit programme.

Ainsi, la MIBA entend réaliser ce programme dans un délai très court. En fait, ce programme devra permettre à la Société de remonter progressivement sa production et d’envisager alors la réalisation des programmes à moyen et long termes nécessaires à son développement et son expansion au regard de la diversité de ses gisements (nickel, chrome, or, fer, calcaire, argile et le diamant).

 
                                 
Suivez-nous
MIBA-You tube
MIBA | Face Book

Copyright © MIBA 2012. Visiteur n° Réalisé par MIBA